MEET THE MOONWALKER

Le Moonwalker, notre machine à stopper le temps, propose une expérience unique pour les événements d’envergure. Le principe, popularisé par le film Matrix en 1998, tient à une prise de vue simultanée de plusieurs appareils photo, puis à un réassemblage des images, créant ainsi l’effet « Bullet Time », qui montre une situation figée autour de laquelle semble graviter une caméra. On appelle ce type de machine un multi-caméra, et le système existait bien avant que l’on ne s’y penche. Mais ce qui rend le multi-caméra de Wild Stories unique, c’est son histoire… Bouclez votre ceinture, on vous embarque dans les méandres de l’aventure…

 

 

Le démarrage

Nous adorons nos Wild Box et notre caravane photobooth. Pour autant, nous aimons le challenge et la nouveauté… Nous nous sommes intéressés au Multi camera parce que le potentiel était séduisant à plus d’un titre ! Le potentiel technique, qui permet de créer des visuels uniques et parfaitement adaptés au partage sur les réseaux sociaux, mais aussi le potentiel de fascination de l’objet que nous pourrions créer. Nous étions certains que les principes appliqués à nos photobooths pourraient également s’appliquer à un tel objet. Alors nous avons lancé les bases du projet, créé un solide cahier des charges, et nous avons “branché” nos amis designers de Woodlabo sur l’idée.

   

 

La création : principes fondamentaux

Comme à chaque fois, il s’agissait de donner naissance à un objet fun et remarquable. Un objet de qualité, unique en son genre, imaginé et fabriqué à Bordeaux, notre lieu d’ébullition créative. On vous passe les heures de recherche technique, la tonnes de câblage, nos premiers tests du matériel interne sur une planche posée sur 2 tréteaux dans notre nouveau local fraîchement repeint. La technique, c’était important, il fallait que tout soit qualitatif. Mais à nos yeux, l’enveloppe devait être à la hauteur, il ne s’agissait pas de poser nos 11 appareils photos sur un rail métallique. Le voyage visuel devait s’étendre à l’objet, et ce dernier devait raconter une histoire. Ainsi, lorsque le design a émergé, nous étions déjà tous satellisés dans le processus créatif et technique. Et à ce moment, c’était déjà une aventure humaine en plus d’être un voyage vers l’inconnu.

 

 

Les bonnes personnes

Pour ce projet : Gael et Benoit de Woodlabo pour la partie design, bien sûr, mais aussi Pierre, artisan du métal, et Davy, artisan peintre, ou encore Julien, plasticien vidéo, pour les conseils matériel et les principes de mapping… Tous ont contribué à la naissance de notre ovni. Au final, c’est une petite dizaine de personnes qui seront intervenues dans le projet entre la réflexion et la fabrication. Et tout y est. Le design, la qualité, les matériaux nobles, bouleau, métal, aluminium, les savoir faire… Une fois le dernier tour de vis donné, nous avons pris une grande inspiration. Nous avons lancé la valse des lumières au dos de l’appareil, renouvelé les tests de rendu en situation, de longues heures durant. C’était le début d’une aventure dont les prémices auront duré… Pas loin de 18 mois. C’est qu’il faut du temps pour bien faire les choses.

   

 

 

L’identité cosmique intrinsèque

L’identité de l’appareil était là. Son nom, le Moonwalker, existait dès la première discussion à propos de ce projet. Il nous restait à transcrire cette identité dans sa présentation. L’équipe de Wild Stories est issue du monde de l’image, nous sommes amoureux de l’art en général, nous voulions créer une vidéo et des visuels qui invitent à l’évasion, avec une certaine poésie. Un trailer, façon cinéma. Là encore, il nous fallait les bonnes personnes. Pour la danse, un appel sur les réseaux sociaux nous a fait découvrir la talentueuse Océane Moll. Pour le costume fleuri, des « muettes rieuses », était la personne qu’il nous fallait. Enfin, Darwin a eu la gentillesse de nous prêter son lieu le temps d’un tournage nocturne pour la seconde moitié du trailer. Et l’ambiance ? Un être venu d’ailleurs, un objet venu d’ailleurs, une découverte, la nature, l’underground, et bienvenue dans notre univers.

 

Pour en savoir plus sur le Moonwalker, c’est ici. Et pour réserver… C’est là !